Menu
formation présentiel

Quel est le schéma pédagogique d’une formation en présentiel ?

Publié le 5 mai 2016 dans Conseils de formation

Pour être un formateur efficace et voir progresser rapidement ses stagiaires, il est essentiel d’organiser son contenu et ses séquences de cours de la façon la plus pédagogique possible. Voici plusieurs conseils afin que vous puissiez créer votre première formation et gagner concrètement en professionnalisme !

Revenez à l’objectif

Si vous ne savez pas par où commencer, revenez à l’essentiel : quelles sont les compétences à acquérir ? Listez-les et trouvez celles qui peuvent se grouper autour d’une thématique commune. Vous obtiendrez ainsi un début d’organisation et un fil conducteur pour atteindre l’objectif final de la formation. En effet, les différents thèmes vous permettent de déterminer vos séquences de cours et il vous faudra les classer dans un ordre cohérent les uns par rapport aux autres, toujours en lien avec l’objectif final.

Organisez vos séquences de cours

Chaque séquence de cours va donc permettre de travailler un ensemble de compétences précises. A vous de déterminer dans quel ordre elles doivent être traitées. En effet, chaque compétence peut faire l’objet d’un cours ou d’un morceau de cours. Commencez par les bases, allez du plus simple ou plus complexe, du plus général ou plus précis, du plus proche du niveau de vos stagiaires au plus proche de l’objectif à atteindre.

Déterminez le contenu de chaque cours

Revenez à la compétence précise concernée par le cours que vous êtes en train de créer et cherchez quelles sont vos ressources sur le sujet : des concepts, des définitions, des citations, des documents et des graphiques à analyser, des méthodes, des exercices, des exemples concrets, des sujets de débat à lancer...A partir de cela, faites votre plan de cours en faisant en sorte que chaque activité en entraîne une autre. Partez d’une situation ou d’une définition simple et enrichissez le thème petit à petit, en allant toujours vers une vision plus complexe.

Utilisez les bases de l’argumentation

Quand vous voulez expliquer quelque chose, commencez par exposer un fait, un argument, une définition, une donnée en particulier et donnez ensuite un exemple. En illustrant votre propos, vous permettez à vos stagiaires de visualiser une situation : la théorie est donc immédiatement associée à quelque chose de concret, qu’ils connaissent et qu’ils peuvent analyser facilement. C’est à ce moment-là que vous pourrez développer vos explications en étant certain que vos stagiaires pourront suivre facilement votre propos. Vous pourrez ainsi faire de même chaque fois que vous allez introduire une nouvelle donnée dans votre cours.

Utilisez des cas concrets

Pensez régulièrement à utiliser des cas, des situations précises et directement en lien avec la compétence à apprendre. Un cas concret peut servir aussi bien de point de départ pour un cours, d’illustration à une théorie, d’exercice ou de sujet de débat. A vous de voir comment il sera le plus utile dans la progression de votre cours. Quoi qu’il en soit, les cas concrets doivent faire partie intégrante de chacun de vos cours.

Posez des questions

Pour retenir une information, celle-ci doit répondre à une question qu’on se pose réellement ! Si vos stagiaires sont vraiment travaillés par ce que vous dites, s’ils se posent personnellement la question que vous mettez en avant dans votre cours, alors ils seront avides de connaître la suite : votre réponse, votre développement, votre analyse de la situation. Ces questions, il faut les mettre en avant, les souligner et y répondre avec soin. Vous pouvez même construire entièrement vos séquences de cours à partir de ces questions et de leurs différentes réponses...

Prévoyez du temps pour s’approprier le savoir

Pour apprendre, il faut avoir le temps de se lancer, avoir le droit de se tromper sans peur et sans honte, faire ses propres expériences et avoir un retour extérieur. Et tout cela demande du temps...Vous devez structurer vos séquences et vos cours de manière à laisser de la place à vos stagiaires : ils ont besoin d’apprendre les nouvelles informations et les nouveaux savoir-faire sans peur d’être jugés. C’est ainsi qu’ils pourront gagner en assurance et s’approprier votre savoir. Laissez aussi du temps pour qu’ils puissent débattre entre eux, vous poser des questions, élargir le sujet...

Variez les modes d’apprentissage

Les stagiaires n’apprennent pas tous de la même façon. Certains préfèrent passer par la pratique pour comprendre la théorie, d’autres préfèrent visualiser de façon schématique ou ont besoin d’entendre les explications à haute voix...En multipliant les dispositifs, vous permettez à chacun d’apprendre de la façon qui lui convient le mieux. Proposez également des activités en individuel, en binôme ou en groupe et alternez les situations ! Ainsi, dans chaque séquence de cours, pensez à introduire un dispositif de chaque : un exercice individuel, un cas concret à traiter en binôme, un débat de groupe...Chacun pourra être stimulé d’une façon qui lui conviendra à un moment ou à un autre du cours !

Allez vers toujours plus d’autonomie

Plus le temps de la formation passe et plus vos stagiaires gagnent en assurance...Ils se posent d’eux-mêmes des questions, ils s’aident les uns les autres, vont chercher des ressources eux-mêmes dans les livres ou ailleurs...Alors modifiez votre façon d’organiser les cours et laissez de plus en plus de place à l’autoformation. Moins de contenu formel, moins de cours magistraux, plus de recherches individuelles, d’exposés collectifs et de mises en pratique...Vous êtes en train de les préparer à se passer de vous, alors organisez cette séparation en douceur : petit à petit, retirez-vous du devant de la scène et laissez vos stagiaires se débrouiller. Ils continueront de cheminer sans vous et reviendront en cas de besoin pour vous consulter.

Prévoyez les bilans

Qu’il s’agisse de la fin d’un cours, d’une séquence, ou de la formation globale, prévoyez du temps pour faire des bilans : rappels, conclusions, évaluations et corrections. Cela vous permettra de faire des liens entre deux cours ou deux séquences. Cela vous permettra également de mettre en avant ce qui a été acquis ou pas et d’orienter les stagiaires au mieux pour qu’ils continuent de progresser. Vous pourrez également rendre des comptes à vos commanditaires en sachant perpétuellement où vous en êtes dans l’avancement de vos objectifs.

Organisez un calendrier

Pour vérifier que votre formation entière est cohérente et réalisable, faites un calendrier. Positionnez vos cours, mais aussi les périodes d’exercices et de cas pratiques, les périodes de correction et les dates d’examen. Prenez le temps d’évaluer si vous avez vraiment le temps de tout faire et ajustez au besoin.